L'ORIGINE...

Technique japonaise, elle fût créée par Masanobu Fukuoka dans les années 70 puis adaptée ensuite en Europe par Emilia Hazelip.

La pratique de jardins en synergie ou culture potager autofertile, consiste à recréer dans un potager, un écosystème diversifié où les processus naturels sont mis à contribution. On va rechercher le bon équilibre car ce qui fait le poison, c’est la dose.

À savoir !
Trop de labour apporte trop d’oxygène et peut « brûler » la faune du sol. Cette dernière (ex : bactéries, protozoaires, champignons, insectes, invertébrés, etc.) est pourtant indispensable car elle aère le sol, apporte des nutriments et facilite la pousse des racines.

fukuoka-masanobu-photo
LES 4 GRANDS PRINCIPES
DU POTAGER AUTOFERTILE
  1. Aucun travail du sol
  2. Aucune “fertilisation”, le paillage et les déchets verts nourriront le sol
  3. Aucun traitement de synthèse
  4. Aucun tassement du sol
On entend aujourd’hui parler de la permaculture...
Mais qu’est-ce que c’est ?

La permaculture reprend les principes de la culture synergique ou auto-fertile. Créée dans les années 70 par les Australiens Bill Mollison et David Holmgren, ce n’est pas une simple technique de jardinage, mais un vrai mode de vie global, proche d’ambitions politiques

Le Potager Extraordinaire a testé cette culture.
Pour en savoir plus sur le parc et ses jardins, rendez-vous sur notre page Les jardins

Autres articles
0